Partenaire - Pub
Membres
Partenaire - Pub
News / Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles
Par Matkill - 09-02-2012 23:46
Lue 26576 fois - Commentée 32 fois

Web: la police a désormais accès à toutes vos données personnelles
Pour ceux qui ne savent pas déjà ^^ Decret datant du mois de mars 2011.

Un décret oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d'achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes. La police pourra y avoir accès lors d'enquêtes, ainsi que le fisc ou l'URSSAF. Tollé général sur la Toile.


La publication du décret au Journal Officiel a immédiatement provoqué une levée de boucliers des défenseurs de la liberté sur le web.
Sites de commerce en ligne, fournisseurs d'accès à Internet, gestionnaires de comptes e-mail ou plateformes de vidéo (YouTube, Dailymotion...) doivent désormais conserver pendant un an l'intégralité des informations renseignées par l'internaute sur les sites concernés.


Obligation de communiquer les mots de passe


Les données en question sont notamment: les nom, prénom et raison sociale; adresses postales; pseudonymes utilisés et mots de passe; adresses électroniques et mot de passe associé; numéros de téléphone; adresses IP; heures et dates précises de connexion et de déconnexion.
En clair, l'ensemble des informations personnelles des internautes, y compris les plus confidentielles, sont désormais mises à disposition des autorités. Un gestionnaire de boîtes e-mails (Yahoo, Hotmail, Gmail par exemple) est dorénavant dans l'obligation de conserver la totalité des informations données par l'internaute lors de son inscription, y compris son mot de passe, ainsi que « les données permettant de le vérifier ou de le modifier ». Autrement dit la fameuse "question" à laquelle une réponse a été attribuée.


Police, fisc, URSSAF, douanes...


Sont également concernés par ce pistage les commentaires postés sur des forums de discussion, les billets publiés sur des blogs ou encore les vidéos ou photos mis en ligne sur les grands sites spécialisés.
Cet ensemble de données devra être rendu disponible, pour les besoins d'enquêtes diverses, à tout un ensemble de services. Et officiellement pour des besoins précis. La police et la gendarmerie en tout premier lieu. Mais également les services du fisc, lorsqu'ils mènent des investigations sur les contribuables. Ceux de l'URSSAF, en cas notamment de suspicion de fraude. Ceux de la répression des fraudes également, concernant essentiellement les ventes sur Internet. Ou encore les agents des douanes.
Le décret élargit ainsi le champ d'application de la loi du 21 juin 2004 qui ne préconisait l'utilisation de ces données que par la police et la gendarmerie et « afin de prévenir les actes terroristes ».


« C'est Big Brother ! »

Sa publication provoque déjà une levée de boucliers de la part d'associations d'usagers d'Internet, mais aussi des opérateurs concernés par cette obligation. Nombreux soulignent les risques d'atteinte à la vie privée.
Pour Jérôme Thorel, président de l'ONG Privacy France, « cela va à l'encontre des principes fondamentaux d'une démocratie. C'est disproportionné, c'est sans commune mesure avec le Big Brother qu'avait pu imaginer George Orwell ».

Pour sa part, l'Association française des Services Internet communautaires (ASIC, regroupant notamment les branches françaises de Google, Facebook, PriceMinister, Dailymotion ou encore Ebay) envisage de saisir le Conseil d'Etat pour faire annuler le décret. Selon l'ASIC, « stocker certains mots de passe ou contenus est interdit par la loi ».

Source : rmc.fr
Commentaires - 32 éléments
21
iDrEaMz Xz le 2012-02-25 02:57:33
l'etat veut nous manipuler , nous controler... réagison , unisont-nous . le point levé une nouvel révolution doit commencer...
popo02 le 2012-02-14 13:22:05
On peut se faire prendre sur les réseaux publics?
PeauVerte le 2012-02-13 10:05:05
Est-ce que j'ai seulement dit de ne pas réagir ? J'ai simplement dit de modérer nos propos car tout n'st pas si noir. On peut encore s'exprimer (la preuve par ces commentaires), on peut télécharger etc.
Il faut arrêter d'être fataliste (d'ailleurs tes insupportables "..." rendent ton commentaire horrible à lire).
Zuul le 2012-02-13 08:07:16
C'est une nouvelle très génante.

Ok quand il pince quelqu'un, ils ont tout sur lui.
Mot de passe des comptes bancaires, mot de passe des messageries, mot de passe sur les forums et autres.

Enfin après je me pose la question comment font il pour gérer tout cela ?

Je supose qu'il faudrat se faire une raison, on est fiché.

Le mieux serait de reste un max anonyme.
Peut être privilégier un réseau comme I2P.
Lent certe mais anonyme.
Je ne dirai pas non à un redlist-ultimate.i2p
Armonimous le 2012-02-12 21:52:06
La c'est abusé, nous n'aurons bientôt plus d'autres choix que de leurs offrir un " printemps Européen "

Chez nous ça se dirige plutôt vers un pouvoir encore plus à la lèche des multinationale, impersonel, tourné uniquement par une soif de "fric" et cela à tous pris !!! Au nom d'une "Europe économique", s'inspirant de tout ce qui ne marche pas et qui nous débecte dans le système Américain...

De toute façon ça se terminera dans la rue, tôt ou tard
le tout étant de ne pas attendre qu'il soit trop tard...

Mais bcp, bcp trop, attendrons le cul vissé dans leurs fauteuils, jusqu'à ce qu'il se sente étouffé par ces vague de répression, affamé par ces job précaires, dégouté de cette justice ( qui porte toujours un bandeau pour ne pas voir, nous voir, mais une main dans le portefeuille des Multinationales et l'autre la matraque au dessus de nos têtes )... au bord de asphyxie, le peuple n'aura d'autre choix...

mais pourvu qu'il ne soit trop tard...

C'est pour ça qu'il faut bouger votre cul et ne pas espérer, sans pourtant trop y croire, que ce sera l'autre qui le fera à votre place, car vous savez que se ne sont pas vos politicien qui la bouche plein de "poignons" le ferons pour vous...

tu le regretteras, toi, ton fils et les siens après lui...

Nous sommes la génération sacrifié, faisons en sorte de ne pas être celle qui sacrifiera les libertés dans le future, parce que "le cul sur sa chaise" ...
adrien4607 le 2012-02-12 16:48:56
TOUT SIMPLEMENT HONTEUX ET DÉGUEULASSE !!!!!
tarzol le 2012-02-12 13:38:27
Bon, vous savez quoi ? J'me casse sur Mars !!!^^
rollon le 2012-02-12 11:42:01
Des milliers de manifestants contre ACTA
SAMEDI 11 FÉVRIER 2012,
A Paris, plus de 1.000 personnes ont dénoncé les atteintes aux libertés numériques.
Des dizaines de milliers de manifestants ont bravé le froid, samedi, dans toute l'Europe, pour protester contre l’accord ACTA sur la contrefaçon. Un texte qui fait craindre aux défenseurs des libertés numériques la mise en place de nouvelles limitations de la liberté d’expression sur Internet.
1.000 personnes à Paris
A Paris, l’événement a regroupé un millier de personnes au plus fort de la mobilisation. La foule jeune, plutôt masculine et largement vêtue de noir, couleur des Anonymous, a défilé dans le calme scandant "Liberté".
Une pancarte se fait menaçante : "Si ACTA est voté: Wikipédia, Youtube, Mediafire..." Les noms de ces sites très fréquentés sur la Toile sont barrés en rouge. "C'est sous couvert d'anonymat que la révolution est née", proclament des pancartes dans le cortège parisien, allusion aux actions spectaculaires des pirates informatiques "Anonymous".
Un manifestant qui préfère rester anonyme s'enthousiasme : "On est plus nombreux qu'il y a quinze jours et on se battra jusqu'à ce que l'accord ACTA soit retiré." La plupart des manifestants ont été mobilisés via Internet, surtout les réseaux sociaux, et par le bouche à oreille.
"La manifestation parisienne n'est qu'une toute petite partie d'un mouvement global, spontané", a commenté Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'association la Quadrature du Net, interrogé par Le Monde.fr. Plusieurs autres villes ont connu des manifestations anti-ACTA. Ils étaient 450 à Lyon, 200 à Lille, 100 à Reims et 70 à Dijon, selon la police. Ou encore, quelque 200 à Rennes, une centaine à Poitiers et à Tours, ou une quarantaine à Rouen et Angers.
Succès en Europe de l’Est
Mais c’est en Allemagne que les manifestants se sont montrés les plus motivés. Au total, plus de 100.000 personnes se sont regroupées dans toute l’Allemagne. Malgré des températures avoisinant les -10 degrés, ils étaient en effet 16.000 à Munich et 10.000 à Berlin, selon les organisateurs et la police.
Avait notamment appelé à manifester dans ce pays le jeune parti contestataire des Pirates, qui a le vent en poupe en Allemagne depuis son succès en septembre dernier aux élections régionales de Berlin. Cette formation originaire de Scandinavie prône notamment la démocratie directe sur Internet. "Nous avons largement dépassé nos objectifs de participation en Allemagne", a déclaré un porte-parole des Pirates.
La mobilisation a également été particulièrement suivie en Europe de l’Est, où d’importantes manifestations ont déjà eu lieu ces dernières semaines. En Autriche, 6 000 personnes ont manifesté à Vienne, Graz, Innsbruck et Linz. Ils étaient plus de 3.000 en République Tchèque. A Sofia, plus de 3.000 personnes ont défilé dans les rues et autour du siège du parlement bulgare, scandant "Non à ACTA !" et "Mafia !".
L’accord suspendu en Allemagne
Négocié entre l'Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Singapour, la Corée du Sud, le Maroc, le Mexique et la Suisse, ACTA vise notamment à lutter contre le téléchargement illégal. Pour tenter de démonter les accusations d'opacité formulées par les opposants, la Commission européenne a publié sur Internet un long document détaillant les circonstances dans lesquelles se sont déroulées les négociations sur l'accord multilatéral.
Vendredi, Berlin avait annoncé suspendre pour le moment la ratification de l'accord ACTA, précisant qu'aucune décision définitive n'avait été prise.
PeauVerte le 2012-02-12 10:47:07
Faites un petit séjour en Chine et modérez vos propos tout de même.
popo02 le 2012-02-12 09:45:55
Je vais me faire coffrer pour avoir dit ça?
popo02 le 2012-02-12 09:43:56
Dictature!
anonymaster le 2012-02-11 20:04:22
Hoax ? aucune precision n'est trouvable sur le net au sujet de ce decret , ni nom , ni numéro , ni référence ....
tomsawyers le 2012-02-11 10:17:40
MOI JE DIS >>>>>>> fuck the police !!
lightfighter le 2012-02-11 01:42:43
la guerre est déclarée !!!!
profitroll le 2012-02-10 21:57:32
tiens, anonymous vient de faire tomber le site de la CIA ce soir ^^
http://rt.com/usa/news/anonymous-hacked-cia-hackers-049/
TheFlyingSky le 2012-02-10 19:15:42
Ces manipulations sont faites pour controler les flux d'argent, paypal et autres....

L'argent est le nerf de la guerre, comme toujours...le gouvernement doit renflouer ses caisses vides...

Si la police demande à Redlist les noms et mots de passe de ses forumeurs, que se passera t il ???
superbus49 le 2012-02-10 16:28:35
pfffffffffffff ou on va c de la dictature il veulent mettre internet a plat ou quoi????
lesondelaforet le 2012-02-10 13:20:43
ouaip on est dans une grande prison a ciel ouvert de toutes facons,sa fait bien longtemps que la logique et le bon sens sont mort.
jips le 2012-02-10 12:50:57
vive la démocratie ....
Rog le 2012-02-10 12:26:00
Faut qu'ils arrêtent la...
21